lundi 20 mars 2017

Il en faut peu pour être heureux....



Salut les filles !

Je commence le premier vrai article du blog avec la critique du livre que j’ai lu cette semaine…

« Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une »


Résumé :
 - Vous souffrez probablement d'une forme de routinite aiguë.
- Une quoi ?
-  Une routinite aiguë. C'est une affection de l'âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude...
- Mais... Comment vous savez tout ça ?
-          -  Je suis routinologue.
-       -  Routino-quoi ?
Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu'elle veut, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l'y aider, elle n'hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves..

J’ai entendu parler de ce livre sur Youtube (oui, les youtubeuses ont bien réussi leur pub), et lorsque je l’ai vu trainer à la Fnac, j’en ai profité.

La couverture est plutôt attrayante, pleine de couleurs, et donne réellement envie de se plonger dans le livre.

Le bouquin se lit facilement, et assez vite. Aucune prise de tête. Et puis il faut dire que le sujet doit toucher de plus en plus de gens autour de nous. C’est un petit souffle d’espoir et de bonheur de se dire que chacun peut changer sa vie même si cela peut faire peur, et que le bonheur est avant tout un état d’esprit.
La lecture donne quelques pistes de comment faire pour sortir de cette routine, de cette humeur maussade et de changer sa vision du monde. Après la fin du livre, chacun est libre d’explorer plus en profondeur les concepts qu’il a trouvé les plus intéressants ou qui le touche le plus.

La fin est plutôt inattendue, et pousse également à se poser certaines questions sur nos propres influences sur le monde.

Au final, bonne petite lecture pour le printemps qui arrive ! Mars est le mois du renouveau, pourquoi pas réfléchir à cela en lisant ce livre….

Margaux 

2 commentaires:

  1. Bonjour Margaux,
    J'ai lu ce livre aussi il y a quelques semaines et j'ai bien le souffle résolument positif qu'il insuffle au lecteur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour !
      Oui, c'est toujours sympa de mettre du positif dans sa vie!

      Supprimer